recherche/ajax.html

Qu'est-ce qu'un SSD ?

Le SSD a les mêmes fonctions générales qu’un disque dur classique. Ils diffèrent néanmoins par leurs performances très supérieures dans tous les domaines. Cela fait d'eux le composant idéal pour y installer le système d’exploitation de votre ordinateur et vos programmes les plus souvent utilisés, diminuant ainsi nettement leur temps d'allumage ou de chargement.

Les différences et similitudes d’un SSD et d’un disque dur

Le SSD (Solid State Drive) a les mêmes fonctions qu’un disque dur classique, à savoir stocker vos données et y installer vos programmes et logiciels. Comme lui, sa capacité est exprimée en Gigaoctets (ou Go), s’alimente par un câble d’alimentation S-ATA et fait transiter ses données via un câble S-ATA raccordé à la carte mère. Les différences résident dans son aspect physique et surtout ses caractéristiques techniques.

Le disque dur classique (ou Hard Disk Drive) est au format 3,5" pour les PC fixes et 2,5" pour les PC portables. Il contient des plateaux sur lesquels sont inscrites les données via des pièces mécaniques. Le SSD classique est au format 2,5" et ne contient aucune pièce mécanique. Il est composé exclusivement de mémoire Flash NAND, mémoire que l’on retrouve dans les clefs USB.

À cela s'ajoute un contrôleur qui est chargé d'assurer la communication entre la mémoire et le système d'exploitation. On distingue aujourd'hui quatre marques principales : Intel, Marvell, Sandforce et Indilinx. Le firmware , souvent lié au contrôleur, est un microprogramme jouant un rôle essentiel (traitement des fichiers à écrire, support TRIM...).


Les avantages du SSD

Grâce à ces caractéristiques, le SSD autorise des débits de transferts bien plus élevés (en lecture et en écriture), une consommation électrique réduite (3 Watts environ), un poids léger, un silence total et une fiabilité impressionnante due à l’absence de pièces mécaniques. À titre de comparaison, les SSD affichent des débits moyens de 550 Mo/sec en lecture et 510 Mo/Sec en écriture. Ses temps d'accès sont quasi immédiats, de l’ordre de 0,1 milliseconde. Si l'on compare avec un disque dur standard du marché, on y observe généralement respectivement une vitesse de transfert pouvant aller jusqu'à 200 Mo/sec et des temps d’accès de 7 ms.

Guide d'achat SSD

Le SSD vaut néanmoins plus cher au Gigaoctet de données. C’est pourquoi les SSD grand public déclinent leur gamme de 60 Go à 1 To en général, contrairement aux disques durs qui vont jusqu’à 6 To et plus. C’est pourquoi il est souvent très intéressant d’associer à la fois un SSD pour y installer votre système d’exploitation et vos programmes les plus souvent utilisés, à un disque dur qui contiendra vos données telles que films, photos, vidéos, dossiers de travail…


Le fonctionnement et l’installation d’un SSD

Vous pouvez ajouter un SSD à une configuration existante grâce à l’utilisation d’un logiciel de transfert de données. La plupart des marques de SSD proposent ce type de logiciel pour permettre à l’utilisateur de ne pas avoir à réinstaller en totalité sa configuration, même s’il est plus "propre" de procéder à une réinstallation complète du système. Conseil important : laissez au minimum 20 % d'espace libre sur votre disque pour une efficacité accrue.

formats SSD mSATA 2,5

Au niveau de la connectique, le SSD 2,5" a besoin des mêmes connecteurs qu’un HDD, à savoir une prise d’alimentation SATA, et un câble de données SATA relié à la carte mère. D’un point de vue physique, pensez à vérifier que votre boîtier PC dispose d’une baie de stockage 2,5" (sinon, il vous faut également acheter un adaptateur 3,5" vers 2,5"), d’un connecteur d’alimentation S-ATA et votre carte mère d’un connecteur S-ATA si possible Revision 3.0 (pour ne pas brider les données). Certains SSD, moins courants, sont également proposés aux formats M2 (pour les laptops) ou mSATA (directement branchés sur la carte mère) pour les mini PC.